Skip to main content

Shikiryu

#deGAFAMisation − post 1 − Facebook

4 min read

Depuis plus de 3 ans maintenant, j'ai stoppé mon utilisation de Facebook.

Au départ, c'est difficile

On ne va pas se mentir, on devient vite accro. Les news qui arrivent rapidement sur ton «mur», tes proches à portée de clic, tes potes qui t'envoient des messages, c'est toujours plaisant et pratique.

Néanmoins, on le voit bien, ce n'est pas sans contrepartie (lecture obligatoire de ce dernier lien !). Je dirais même qu'une fois que tu as lu tous ces articles lanceurs d'alerte, que tu travailles dans l'informatique et que tu vois comment le monde géopolitique part en vrille, tu te dis qu'il faut arrêter.

Facile à dire, difficile à faire. Comme tout le monde, mon 1er argument pour ne pas le faire a été « c'est le seul endroit où j'ai le contact de xxx ». Mais, réfléchis, comment on faisait avant Facebook ? Les gens ont TOUS un téléphone portable, et quasiment tous une adresse e-mail. Sans Facebook, tu évites tous ces inconvénients et, ouvres les yeux, ils sont nombreux. Et, en appelant les gens, leur envoyant des sms, leur envoyant des photos par e-mail, tu te rapproches beaucoup plus d'eux qu'en « likant leur statut ».

Mais finalement, pas si difficile

En refléchissant et en observant, on se rend compte qu'on a 3 types d'« amis » sur Facebook :

  1. Les technophiles : ils sont tout le temps sur Facebook mais ont forcément une adresse email et un smartphone. Ils sont contactables par ailleurs.
  2. Les absents : ils ont un compte Facebook mais soit ils n'y vont plus, soit ils ne font qu'observer. Ils peuvent, voire même doivent, être contacté autrement. Demandez-leur leurs coordonnées avant de partir.
  3. Les inconnus (ou presque) : ils ont été accepté sur un doute (je le connais lui ? Je sais plus, allez, je l'accepte, on verra bien). Mais finalement, soit on le connait vraiment pas (inutile), soit c'est une vieille connaissance de 3ème avec qui on n'a rien à raconter. On peut les oublier.

Donc, au final, il n'est pas impossible de perdre contact avec certaines personnes, c'est la vie.

Alors, comment faire ?

Les étapes pour s'en aller sans trop de difficulté :

  1. Supprime l'application de ton téléphone. C'est par là que tu es facilement le plus accro. Les statistiques ne trompent pas, les gens vont plus souvent sur ce site via l'application et celles associées (whatsapp, messenger, …)
  2. Supprime ton compte. Identifie toi une dernière fois sur le site, fais une sauvegarde (c'est une option dans ton compte ; ça te permet de récupérer toutes tes images, amis et status) puis supprime ton compte.
  3. Résiste. Facebook envoie des mails de relance, des mises à jour de statut de tes potes, etc. pendant quelques temps. Ne te fais pas avoir, résiste et au bout d'un moment, ils arrêtent.
  4. Bloque le nom de domaine. Il y a plusieurs moyens (modification du fichier hosts, ajout du domaine dans ton bloqueur de pub, utilisation de logiciel spécifique, …)

 

Enfin, y a-t-il des alternatives ?

TL;DR : Non, enfin pas vraiment.

C'est malheureux mais le principe de Facebook est de retrouver tout le monde et n'importe qui. Et donc d'être centralisé. Et même si une société veut concurrencer Facebook sans tout ses travers, rien ne dit qu'elle ne le fera pas à l'avenir et que l'histoire ne se répétera pas.

Ce qui se rapproche le plus c'est Diaspora* a bien quasi toutes les fonctionnalités de Facebook et fonctionne par pods. Ainsi, on peut s'inscrire à un pod et migrer vers un autre si ça se passe mal. Mais l'interconnexion des pods s'arrêtent là et c'est bien dommage.

Twitter est pas mal aussi (c'est centralisé, c'est propriétaire mais c'est moins dans la sphère privée ; on est moins enclin à partager des choses privées) mais c'est difficile à utiliser/comprendre pour madame Michu.

Bref, moi, depuis mon départ, c'est mails, appels et sms (et un peu twitter). Et cette simplicité me suffit !

Après, à vous de voir !